Archives mensuelles : septembre 2012

DCIM100SPORT

Et si l’on s’exerçait au dialogue !

Affiche 10 ans Religions pour la paix 6Samedi 29 septembre 2012 a eu lieu un événement extraordinaire, la rencontre islamo-chrétienne de personnes de tous les horizons (Église catholique, Église réformée de France, Association Cultuelle des Musulmans de Rodez). L’après midi des tables rondes de ¾ d’heure chacune ont eu lieu autour de 6 sujets : face à la violence, l’accueil de l’étranger, la famille et l’éducation, les pratiques religieuses, le sens de la vie, la foi et les fondements des religions. J’ai participé à trois d’entre elles. Voici le compte-rendu de l’une d’entre elles :

La famille et l’éducation
Le groupe était composé d’une protestante, de musulmans et de catholiques :

• Hamid a expliqué que dans la religion islamique, il y a toujours un homme, une femme ; les enfants sont éduqués dans le respect et la foi. Il y a toujours le mariage pour officialiser leur union et avant d’avoir des enfants. Les parents se doivent de donner l’exemple par la pratique de la religion avec les cinq obligations du musulman :
– La Chahada, est l’attestation de foi de l’uni-cité de Dieu et de la prophétie de Mahomet : c’est la plus importante.
– Les cinq prières quotidiennes peuvent être faites n’importe où, en direction de La Mec-que.
– Le jeûne du mois de ramadan : de l’aube au coucher du soleil, le jeûne est prescrit.
– L’impôt annuel : la zakat est l’aumône aux pauvres dans les proportions prescrites en fonction de ses moyens.
– Le pèlerinage à La Mecque : au moins une fois dans sa vie si le croyant ou la croyante en a les moyens physiques et matériels.
Les couples musulmans peuvent adopter les enfants, mais en général ils n’ont pas recours à la procréation avec l’aide de la médecine.

• Pour les catholiques, il y a le sacrement du mariage, engagement devant Dieu et les hommes et en toute liberté. C’est un engagement de fidélité, de respect, soutien du conjoint en toutes circonstances (maladies…). Les parents se doivent à l’éducation à la foi de leur enfant : Baptême, KT, Eucharistie et Confirmation.

• Pour les protestants, le mariage n’est pas un sacrement, il y a la bénédiction au Temple et l’officialisation de l’union du couple à la Mairie. Pour eux les seuls sacrements sont le Baptême et l’Eucharistie. Les enfants commencent à 7 ans l’école du Dimanche, à 14 ans, ils vivent leur Confirmation.

Le sujet du mariage des homosexuels a été un peu débattu et quelqu’un a dit : « Nous sommes le produit de deux différences et l’enfant a besoin des deux pour s’épanouir. »

Nous avons partagé le repas, moment d’échange et de convivialité. A la fin du repas, nous avons accueilli notre évêque François Fonlupt.

DelormeEn soirée, une conférence a été donnée par le p. Christian Delorme de Lyon, auteur de plusieurs livres, dont L’Islam que j’aime, l’Islam qui m’inquiète, et le Dr Wassim Hamie, médecin gériatre à Albi.

Voilà quelques expressions entendues de Christian Delorme : le Coran est pour les musulmans un trésor spirituel ; nous, nous sommes amoureux de ce texte qu’est la Bible ; nous devons apprendre le texte de l’autre ; nous devons apprendre le respect ; nous avons de la chance en France : la communauté musulmane est soucieuse de la paix sociale ; regarder la foi de l’autre, le regarder avec respect et amour.

Merci aux organisateurs pour cette journée placée sous le signe de la fraternité.

Anne-Marie Bel